deuterror - le gueule de guerre

Le messager nous a prévenu. Ils sont tout proches à présent. Ces nuées de Barbares ne feront qu'une bouchée de nos fiers paysans. Mais ils ne se rendront sans se battre.

- t'aurais pas du feu s'teuplait ?
- que fais-tu là jeune pucelle. Tu n'as rien à faire ici. Tu aurais du fuir comme tes soeurs.
- si t'as pas de feu, t'as qu'à le dire ... pas la peine de me prendre la tête avec tes conneries.
- chut ! N'entends-tu point ?
- c'est bon, lâche l'affaire.
- écoutes ! Ce clapotis. Ce ruissellement.
- on est à la plage. c'est le bruit des vagues abruti. Si t'enlevais ton casque des oreilles tu dirais moins de conneries.
- la pluie vient à notre secours. Progresser dans la boue les ralentira quelque peu. Profite de ce répit pour t'enfuir ! Tu seras violée et égorgée si tu restes ici.
- oulaah t'es fatigué toi !
- ton courage n'a d'égal que ta blondeur stupide donzelle. Soit ... je te mets sous ma protection, mais sache que je ne réussirais peut-être qu'à repousser l'échéance. Tiens cette dague ...
- qu'est-ce tu veux que j'foute d'un canif, c'est du feu que j'veux !!!
- tu l'utiliseras contre toi quand il n'y aura plus d'autre espoir qu'une mort plus douce.
- ça y est, j'ai compris. T'as choppé une insolation. Faut pas rester sous le soleil. Et pis faut boire aussi.
- tu as raison femme ! Il nous faut boire pour dompter la peur. Allons à cette taverne écouler des tonneaux !
- oui, la paillote, ok, on y va. Est-ce que tu peux marcher au moins ?

Voilà à peu près le genre de discussion que vous pourriez tenir si vous écoutiez "Le Gueule de Guerre" à la plage. Dépaysement assuré.

Un indus atmosphérique qui évite d'être musical pour ne pas rompre le charme. Ce qu'évoque Deuterror est la terre, les éléments, les esprits, la peur de l'insondable. Il nous ramène à nos instincts primitifs qui subsistent en nous quoi qu'on en dise. La musicalité se trouve ailleurs que dans la rythmique ou la mélodie. Elle se trouve dans le silence. Deuterror aère, laisse du vide que nous devons combler par une prospection des couches de conscience les plus basses de notre cerveau.

L'expérience est loin d'être facile d'accès je vous l'avoue, mais si vous êtes réceptif, elle vous permettra de vous échapper du monde pendant un moment ... luxe suprême.

comments powered by Disqus