element abuse - unbirth

last.fm | discogs | ytterbium 70 2007

Derrière Element Abuse se cache un projet monocéphale écossais à tendance techno industrielle hypnotique.

Chronique phylogénétique

La structure des morceaux s'apparente à un morphisme lent et constant. Chaque track est une amibe se mouvant avec inertie au fond d'un océan sombre et glacial, phagocytant les micro-organismes passant à portée. C'est ainsi que se développe les morceaux d'Element Abuse, dans le cadre d'un darwinisme inexorable transformant l'insignifiant en complexité infinie.

Ce nouvel ordre n'est captif que si l'auditeur y prête attention. Si vous regardez bien le protozoaire, vous verrez au travers de sa membrane translucide les micro-organismes se réorganiser, s'associer et se spécialiser en fonctions vitales pour la nouvelle créature.

Ce morphisme est tellement subtil que j'ai failli passer côté. Quoiqu'il en soit, dès la première écoute, on est accroché par les beats de cet indus technoïd s'inscrivant dans une logique de transe-hypnose. Unbirth est une expérience de massage de cerveau loin de l'attendrir. Et sous le cortex, les neurones dansent une gigue !

comments powered by Disqus