rainier lericolais - my song exaggerated to dilate horizontaly

ad noiseam (extraits) | soundcloud | discogs | ytterbium 19 2007

Rainier Lericolais évolue dans un style que France Culture appellerait musique concrète. Pour ma part, je la qualifierais d'abstraite. Pour vous, chers lecteurs, nous dirons donc ambiant indus expérimental. L'espace est ampli de vrombissements tandis que de rares déchirements machiniques viendront troubler les plaintes inquiétantes des flux électroniques aléatoires.

Je vous propose deux vecteurs pour appréhender ce disque.

- L'album en fond sonore vous procurera un sentiment d'apaisement et l'impression d'évoluer dans un espace-temps élargi. Du coup, vous avez le temps de vous taper une 'tite sieste, mais Rainier veille au grain et vous réveillera par ces fameux déchirements ... pratique.

- Par contre, quand on écoute vraiment ces quatre titres d'une douzaine de minutes chacun, étrangement l'atmosphère devient beaucoup plus inquiétante. Bande son idéale pour de la SF (ambiance Bladerunner sur le 3e track), où on s'attend à tout moment à voir surgir l'Alien d'une coursive.

Soyons francs, l'intérêt de la musique de Rainier Lericolais m'échappe un peu, mais je concède qu'elle reste fort intrigante.

comments powered by Disqus